Les différents types de dépenses 🧭 Savoir les réduire et les anticiper

Les différents types de dépenses

Vous êtes surement en train de remettre de l’ordre dans vos finances personnelles et vous aimeriez organiser vos dépenses. Et vous avez tout à fait raison. On n’y consacre pas beaucoup d’attention, mais reconnaître les différents types de dépenses est extrêmement important. Sans cela, vous risquez de faire des erreurs qui risquent de perturber vos comptes bancaires. Différencier ces classes de dépenses est donc primordial et vous évitera de nombreux problèmes. L’objectif de cet article est de vous apprendre à les reconnaître, les réduire, les supprimer et de les anticiper.

Les différents types de dépenses

Commençons par définir ce qui différencie ces différents types de dépenses. Ils sont au nombre de trois. Généralement, dans notre budget, nous les retrouvons toutes. Savoir les différencier vous permettra de les traiter correctement.

Certaines d’entre elles pourront être supprimées, alors que nous nous contenterons de supprimer les autres.

Il est également important de savoir que certaines sont plus dangereuses que d’autres. Par exemple, si vous voulez éviter les situations de découvert, connaître les types de dépenses nocives vous permettra d’atteindre cet objectif.

1) Les dépenses fixes

Voilà une des catégories de dépenses très facile à gérer : la dépense fixe.

Nous avons généralement des dépenses fixes qui sont prélevées chaque mois.

Mais, il existe également des charges fixes qui sont facturées annuellement ou chaque trimestre. Voici quelques exemples de dépenses fixes :

  • Les abonnement ;
  • Les remboursements de dettes ;
  • Les frais d’énergies ;
  • Le loyer ;
  • Les assurances ;
  • Les frais bancaires…

Si vous faites partie de la team budget, alors vous avez surement un fichier listant toutes vos dépenses mensuelles. L’erreur généralement faite lors que la mise en place d’un budget, c’est d’oublier les dépenses fixes qui vous sont facturées une fois dans l’année.

Généralement, se sont les plus dangereuses.

Le risque est de les oublier et de se retrouver le 20 du mois avec quelques euros sur son compte et #PAF# ! Un prélèvement ! Dans ce cas, le découvert est inévitable.

En bref… Les charges fixes sont faciles à gérer. Mais parmi les différents types de dépenses, elles restent une des plus dangereuses.

2) Les dépenses variables

Ce sont les frais qui n’ont pas le même montant chaque mois. La plupart du temps, ce type de dépense nécessite de sortir sa carte bancaire au moment du paiement. Ce sont les plus vicieux parmi vos dépenses mensuelles à cause de leur côté imprévisible.

Les dépenses variables sont les plus difficiles à gérer. Certaines d’entre elles peuvent être plus ou moins élevées en fonction de la période de l’année ou des événements rencontrés durant le mois.

Parmi les différents types de dépenses, je dirais que ce sont celles qui m’ont donné le plus de fils à retordre.

Voici quelques exemples de charges variables :

  • L’alimentation ;
  • Le carburant ;
  • L’entretien du véhicule ;
  • La nourriture pour les animaux ;
  • Le loisir…

Cependant, lorsqu’elles sont bien gérées, elles peuvent vous donner de nombreuses opportunités de faire des économies.

Et grâce à cela, vous pourrez compléter votre épargne mensuelle.

Ces dépenses ne représentent pas de réel danger pour vos finances (lorsqu’elles sont correctement budgétées).

Mais, elle doivent être surveillées de près à cause de leur variation plus ou moins importante en fonction des mois de l’année. Bien intégrer ses dépenses dans votre budget mensuel est donc important si vous voulez avoir des comptes aussi propres que des vêtements lavés à l’eau de Javel.

3) Les dépenses exceptionnelles

La dernière de cette liste est celle qu’on a tendance à oublier.

Parmi les différents types de dépenses, c’est celle qui est LA plus dangereuse. Si vous souhaiter gérer votre compte correctement, je vous invite à traquer les dépenses exceptionnelles.

Ce sont toutes ces dépenses qui pointent leur nez occasionnellement et sans prévenir. Parfois, elles apparaissent à cause de vous (et oui !).

Voici des exemples de dépenses exceptionnelles :

  • Frais de réparation d’un véhicule ;
  • Demande de remboursement de la CAF ;
  • Un achat sur un coup de tête ;
  • Une amende ;
  • Caution non rendue…

Il est difficile de faire un budget et y caser quelque part ce type de dépense.

Dans la majorité des cas, les charges exceptionnelles sont imprévues. Cela implique qu’elles sont difficiles à planifier.

Sans épargne, vous risquez de basculer dans le rouge et vous aurez des difficultés à y ressortir (cela dépend du montant de la dépense exceptionnelle).

C’est pour cela qu’il faut toujours une petite somme d’argent de côté afin d’anticiper la venue d’une dépense exceptionnelle.

Gérer ces différents types de dépenses

Bien sûr, vous l’aurez deviné, s’il existe différents types de dépenses, il y a évidemment différentes façons de les gérer.

Malheureusement, si la solution résidait dans le budget, cela serait trop simple (il faut rajouter un peu de piment dans tout ça !).

Bien gérer ses finances, c’est surtout de pouvoir anticiper un maximum de dépenses et savoir les réduire, voire même les supprimer. Voyons comment procéder.

Différents types de dépenses, différentes gestions

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que dans votre budget il y a une partie d’imprévisible. Et cela peut être géré assez facilement si vous avez les bonnes habitudes. Vous devez mettre en place plusieurs actions afin de gérer les différents types de dépenses qui se manifesteront chaque mois.

Les dépenses fixes

La solution pour gérer les dépenses fixes est le bon budget mensuel. Étant donné que ces dépenses sont fixes et très prévisibles, avoir un tableau récapitulatif résumant vos dépenses fixes serait l’idéal.

Faites bien attention de ne pas oublier les dépenses fixes annuelles . Il serait dommage qu’ils vous posent problème alors qu’ils sont également prévisibles.

Vous pouvez les lister et les placer sur un calendrier numérique (afin d’avoir les notifications une semaine avant) pour pouvoir les anticiper.

Avoir un planning prévisionnel pour ce genre de dépense est très utile.

Les dépenses variables

Un peu plus difficiles à gérer, mais rien de bien méchant.

Ici aussi, le budget sera la solution à retenir. Ainsi, vous aurez une liste de vos dépenses variables et le montant qui leur sont alloués.

“Mais comment définir ces montants ?”, me dites-vous.

Le mieux est de faire un bilan de vos finances personnelles. Prenez les montants que vous dépensez en moyenne pour chaque catégorie de dépense et arrondissez les à la dizaine (ou à la centaine) au-dessus.

Chaque fin de mois, vous pourrez mettre de côté l’argent le surplus d’argent budgété pour vos dépenses variables que vous n’avez pas dépensé.

Les dépenses exceptionnelles

Pour cette catégorie de dépense, le budget ne vous servira pas à grand chose.

Étant donné que les dépenses exceptionnelles sont généralement des imprévues, vous ne pourrez pas les lister.

En revanche, vous pourrez mettre de côté une somme d’argent afin de l’utiliser au cas où s’il y aurait une dépense exceptionnelle qui ferrait son apparition.

Cette épargne, c’est l’épargne de précaution.

Habituez-vous à mettre de l’argent de côté tous les mois afin de prévoir ce genre de charge.

Pour déterminer votre capacité d’épargne, il vous suffit de faire la différence entre vos revenus et vos dépenses. Prenez une partie de ce résultat et épargnez mensuellement.

Ensuite…

Vous savez maintenant les différents types de dépenses qui existent. Il sera beaucoup plus facile pour vous pour gérer votre budget.

Gardez toujours un œil sur votre argent. Et mettre en place un budget qui vous permettra de le faire.

Si cet article vous a aidé à voir plus claire dans vos finances personnelles, je vous invite à mettre en place un bilan financier pour pouvoir créer votre budget par la suite.

Connaissiez-vous les différents types de dépenses et lesquelles vous posent le plus de problème ? Partager nous cela dans les commentaires !

 

Téléchargez votre tableau financier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *