ARGENT ACTIF

Investir son argent : 6 erreurs à éviter

Allez-vous réaliser le coup du siècle ou perdre votre capital ?

C’est la question qui hante tous les nouveaux investisseurs. Et c’est normal. Vous voulez savoir pourquoi ?

Parce que vous avez décidé de placer votre argent pour transformer votre vie. Vous ne souhaitez pas stocker vos économies sur un support pour ramasser des cacahuètes. Non.

Vous voulez le voir grossir au fil des années. Créer un patrimoine qui vous mettra à l’abri et qui garantira un avenir paisible.

J’ai bon ?

Mais vous tremblez. Je le sais. Que se passerait-il si vous perdiez votre capital ? Faudra-t-il tout recommencer à zéro ? Serez-vous fauché ?

Soyez honnête. Ces questions vous tétanisent. Ils vous angoissent. Impossible de passer à l’action. C’est pour cela que vous trainez sur le net. Pour obtenir des réponses.

Alors oui. Investir c’est flippant.

Mais si vous attendez que les étoiles soient alignées, vous serez toujours au même stade dans 5 ans. Votre patrimoine n’aura pas bougé d’un poil. Et vous culpabiliserez en répétant cette phrase culte : « j’aurais dû commencer plus tôt ».

 

Il vous manque quelque chose

Rien de bien méchant. C’est l’outil qui va vous aider à démarrer comme un V8.

C’est l’information.

Vous êtes déçu ? Vous vous attendiez à un truc révolutionnaire ? Désolé. Mais la clé pour combattre vos frayeurs était sous votre nez.

Pour investir, vous devez vous rassurer, connaitre les bases et vous familiariser avec les outils.

C’est comme au tennis. Au début, vous devez apprendre les règles et la technique. À bien tenir une raquette. Exercer vos coups droits et vos revers. Travailler votre cardio.

Est-ce suffisant pour finir à Roland Garros ? Non. Au départ, vous serez médiocre. Vous jouerez comme un manchot.

Mais vous évoluerez. Votre cardio s’améliorera. Match après match, vous prendrez confiance en vous. Jusqu’au jour où vous brillerez assez pour participer à des compétitions.

Vous comprenez ?

Pas besoin de diplôme d’expert-comptable pour commencer à investir. Vous devez juste connaitre les bases. L’expérience fera le reste.

Soyez patient.

C’est long. Mais en évitant les bourdes les plus fréquentes, vous dégagerez 80% des risques.

Tenez. Lisez ceci. Ce sont les erreurs des investisseurs débutants. J’en ai listé six.

 

Erreur n° 1 : Tuer votre projet avant sa naissance

Ceux qui démarrent voient l’investissement comme une colline infranchissable.

Ils se rendent compte du travail de titan pour se préparer. Pour apprendre à placer leur argent. Ils se donnent des limites. Trop jeune. Trop vieux. Trop tard.

Résultat ? Leurs idées deviennent des utopies.

Leur projet immobilier n’aboutira jamais. Parce que, selon eux, la banque ne leur fera jamais confiance. Parce qu’ils ont l’impression que c’est le bazar dans leurs comptes. Que leur conseiller leur rira au nez en voyant leurs relevés.

Ils subissent leur situation financière sans lever le petit doigt.

Mon conseil :

Vous devez changer votre approche face aux difficultés.

Demandez-vous quelles actions mettre en place pour y arriver. Vous aurez plus de facilité pour trouver des solutions. Vous n’avez pas conscience de la puissance des questions sur votre état d’esprit.

Exemple

  • Ne dites pas : « Je ne peux pas investir dans l’immobilier. La banque ne me fait pas confiance. »
  • Dites plutôt : « Comment prouver ma fiabilité à mon banquier ? »

Autre exemple

  • Ne dites pas : « Je ne comprends rien aux assurances-vie. »
  • Dites plutôt : « Qui pourrait me renseigner sur ce placement ? »

Un dernier pour la route ?

  • Ne dites pas : « Je n’ai pas d’apport. Je ne pourrais jamais acheter ma résidence principale. »
  • Dites plutôt : « Je veux être propriétaire ! Comment pourrais-je créer une épargne pour l’utiliser comme apport ? »

Traitez les problèmes sous un autre angle. Trouvez des solutions. N’abandonnez pas avant d’avoir commencé.

 

Erreur n° 2 : Investir sous les conseils de sa boulangère

C’est l’une des erreurs les plus stupides. Si vous voulez investir sérieusement, évitez les arnaques. Vos économies en dépendent.

C’est comme demander du pain à votre garagiste. Ou aller voir votre boucher pour soigner votre rage de dents. Ou acheter un filet mignon dans un Apple store.

Ce n’est pas leur expertise !

Suivre les conseils d’un pseudo-investisseur, c’est laisser votre argent entre ses mains.

Au mieux vous posséderez un actif rentable que vous ne maitrisez pas. Au pire vous perdrez tout le capital investi.

Vous finirez découragé. Dégouté. Le mot « investissement » vous donnera envie de dégueuler votre kebab de la veille.

Donc, écoutez les conseils de votre boulangère pour cuire votre pain fait-maison. Mais si elle vous parle des dernières cryptomonnaies en vogue et leurs rendements de 40%… méfiez-vous !

Mon conseil :

Vérifiez la fiabilité de l’actif. Décortiquez tout :

  • L’avantage pour votre patrimoine
  • Les plus-values estimées
  • La Fiscalité
  • Le niveau de risque.

Ensuite vous pourrez investir votre argent.

Cela vous évitera de perdre bêtement votre capital. Et votre boulangère pourra garder ses plans foireux dans son portefeuille.

Comme dit l’un des investisseurs les plus riches du monde :

« Soyez craintif quand les autres sont avides. Soyez avide quand les autres sont craintifs. » (Warren BUFFET)

 

Erreur n°3 : Foncer comme un buffle

Bon, OK. Vous avez découvert un placement intéressant. Vous l’avez étudié. Analysé dans les moindres détails. Et vous constatez que vous pouvez rafler le jackpot.

Alors, pourquoi ne pas investir toutes votre trésorerie ?

Carton rouge.

Rappelez-vous : aucun actif n’est fiable à 100%. Balancer tout votre argent sur un support et espérer le revendre plus cher n’est pas de l’investissement.

C’est de la spéculation.

Se renseigner sur un actif est un début. Mais ça reste insuffisant pour garantir la protection de vos économies.

Imaginez, vous démarrez dans l’investissement boursier. Vous serez tenté de placer votre épargne de 2000€ dès l’ouverture de votre Compte-Titre. C’est normal. Vous aurez envie d’aller vite. De voir votre patrimoine grossir comme le bide d’un sumo.

Le problème, c’est que vous n’avez aucune expérience. Vous découvrez. Et vous commettez des erreurs.

Vous pouvez vous réveiller un matin et trouver votre portefeuille vide. Votre argent envolé. Sans aucun moyen de le récupérer. Sans la possibilité de réinvestir.

Mon conseil :

Un bon investisseur doit posséder ces deux atouts : le savoir et l’expérience.

Le savoir s’obtient en vous documentant. Lisez. Regardez des vidéos. Posez des questions. Participez à des conférences.

Vous avez mille et une façons d’apprendre.

Pour l’expérience, il faudra vous montrer patient. Commencez petit. Utilisez les plateformes de courtage. Investissez 50 ou 100 euros pour démarrer. Tous les mois. Tranquille.

Cela vous aidera à vous familiariser avec les outils. Vous prendrez confiance et gagnerez en sérénité.

Bien. L’erreur suivante m’a fait perdre un temps fou. Restez attentif.

 

Erreur n° 4 : Changer de support à chaque pleine lune

C’est l’erreur la plus répendue chez les débutants. Je plaide coupable.

Laissez-moi vous raconter.

Je n’y connaissais rien au départ. Je voulais investir. Faire travailler mon argent. Propulser mon patrimoine comme une fusée. Trouver des supports rentables.

L’idée de louper des opportunités me terrifiait. Alors, quand je sentais qu’un actif avait du potentiel, je fonçais comme Speedy Gonzales.

J’investissais en bourse quand les actions baissaient. Sur le Bitcoin lorsqu’il chutait. Dans les trackers. Dans l’or. Un peu par ici, un peu par là.

Une vraie connerie.

Devinez quoi ? J’ai perdu de l’argent. C’est comme faire le trajet Paris-Marseille en changeant de véhicule tous les 2 kilomètres. C’est long et inutile.

Mon conseil :

Bossez votre stratégie. C’est votre feuille de route. Prenez le temps qu’il faut et choisissez vos actifs.

Pour ma part, j’investis dans les ETF :

  • 80% de mon portefeuille dans les actions monde
  • 20% pour l’immobilier (REIT).

Avec cette méthode, je vise une performance sur le long terme. Et je dis adieu à l’inflation. C’est une stratégie agressive qui me convient.

Vous comprenez ?

Définissez vos actifs. Leur répartition dans votre patrimoine. Faites-le, c’est important. Vous sécuriserez votre argent.

 

Erreur n° 5 : Avoir un support inadapté à ses objectifs

Imaginez, vous mettez de l’argent de côté pour les études de vos enfants. Vous devrez choisir un support pour stocker cette somme. Loupez cette étape et vous condamnez vos bambins à travailler au McDonald après les cours.

Alors, vers quel placement se tourner ?

Les cryptomonnaies et les actions ? Du suicide. La valeur de ces actifs varie comme l’humeur d’un lunatique. Si le marché baisse au mauvais moment, impossible de payer leurs frais de scolarité.

Autant arriver à poil et danser la Bamba le jour de leur oral de Baccalauréat.

Pour ce type de projet, vous devez être certain de conserver votre capital. Un contrat d’assurance-vie avec un fonds en euros ferait l’affaire. La rentabilité reste faible, mais votre argent est sécurisé.

C’est clair ?

Les jeunes investisseurs choisissent leurs supports au doigt mouillé. Ils oublient de vérifier la compatibilité avec leurs ambitions. Ils pensent que la qualité d’un actif se mesure à son rendement.

C’est faux.

Le rendement est important, certes. Mais pas que.

Un bon actif, c’est celui qui s’accorde avec vos objectifs. C’est celui qui correspond à votre profil de risque. C’est celui qui vous épanouit.

Mon conseil : 

Adaptez vos placements en fonction de vos projets. Pensez à tous les critères. La volatilité. La diversification. La rentabilité. L’accessibilité. Le suivi.

Investir son argent c’est comme gérer un orchestre. Vous devez vous assurer de l’harmonie entre les instruments. Ainsi, vous produirez la plus belle des mélodies.

Erreur n° 6 : Placer son argent dans le vent

Sortez les carnets et les stylos.

Vous allez devoir analyser vos actifs, choisir vos placements, acheter des actions, arbitrer, appeler votre courtier pour régler les petites merdouilles.

C’est du boulot.

Tout le monde peut ouvrir un plan d’Épargne en Actions et investir en bourse. Mais si vous voulez vraiment devenir excellent et gonfler vos économies, vous devrez utiliser des méthodes qui fonctionnent.

Et c’est là que se plante la majorité des padawan. Ils brulent leur argent pour deux raisons :

  • Raison n°1 : Ils choisissent leurs supports à la va-vite. Nous l’avons vu plus haut. C’est dévastateur.
  • Raison n°2 : Ils achètent au mauvais prix. Le coup de grâce pour votre patrimoine. Je m’explique.

C’est logique. Vous pouvez copier le portefeuille de Warren Buffet action par action, ligne par ligne, vous n’aurez jamais ses résultats.

Si vous payez vos actifs trois fois leur valeur, dites adieu à votre portefeuille rentable.

Par contre, si vous savez estimer leur prix et achetez au bon moment, votre compte-titre va décoller comme une fusée. Vous allez vous enrichir sur le long terme. Vous ferez fructifier votre argent. Et votre valeur patrimoniale s’envolera.

Vous voyez ?

Le bon actif, au bon prix.

C’est une manière d’investir qui marche.

Mon conseil :

Vous allez devoir étudier. Comme à l’école. Lisez 200 livres. Regardez 500 vidéos. Continuez à consulter des articles comme celui-ci.

Et surtout… Pratiquez.

Prenez une entreprise. Total Energies, par exemple. Analysez ses données. Vérifier le rendement de ses dividendes. Ses dettes. L’évolution de son chiffre d’affaires. Puis, posez votre conclusion. Est-ce un bon actif ? L’achèteriez-vous ? À quel prix ?

Allez-y. Faites-le.

Vous développerez vos compétences. Vos investissements seront réfléchis et votre patrimoine décollera.

Parfait pour gagner de l’argent.

 

Lancez la machine

Cela demande du temps, de la patience et du courage. Mais, que voulez-vous ? Si c’était facile, tout le monde le ferait.

Si cet effort vous aidait à constituer un patrimoine de 100000 euros ou 200000 euros ? Prendriez-vous le temps pour apprendre à investir ? Bien sûr que oui.

Si vous pouviez mettre votre famille à l’abri ? Vous sauteriez le pas ? Oh que oui.

Investir son argent c’est comme un sport. Pour obtenir des résultats hors du commun, vous devez pratiquer.

Lancez-vous. Pour vous. Pour votre avenir. Pour vos enfants.

C’est à votre portée. C’est possible. Évitez les erreurs ci-dessus et suivez les conseils. Vous y arriverez.

Alors action.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.