Comment se constituer une épargne de précaution ? 📈

Comment-se-constituer-une-epargne-de-precaution-

Vous pensez que gagner plus va arranger votre situation financière ?  Vous avez tort ! Beaucoup de personnes gagnent peu d’argent et arrivent pourtant à s’en sortir. Beaucoup de personnes riches ont commencé de zéro. Et elles ont appris à gérer leur argent, à le garder et à le faire travailler à leur place. Et elles disposent toutes une épargne de précaution. Il n’y a aucune difficulté à créer cette épargne, si on s’y prend correctement.

Une fois en place, vous vous sentirez beaucoup plus en sécurité.

Dans cet article, je vous donne les astuces pour mettre en place cette somme d’argent.

 

 

Pourquoi créer une épargne de précaution

L’épargne de précaution permet de lutter contre les dépenses imprévues.

Si vous avez peur d’ouvrir vos factures de régulation de charge, c’est qu’il est urgent pour vous de créer une épargne.

Elle vous servira pour les occasions suivantes :

  • Votre voiture est en panne et elle doit absolument être réparée ;
  • Vous devez payer des factures imprévues ;
  • Vous avez reçu une amende ;
  • Et bien d’autres…

Comme vous l’aurez compris, bonne sérénité financière, une épargne doit apparaître dans votre patrimoine .

Voyons ensemble comment la créer pour atteindre ce niveau de zénitude.

 

 

1# Déterminer le montant à avoir pour votre épargne de précaution

Vous connaissez surement le mythe des 6 mois de charge.

Ce n’est pas toujours vrai.

C’est à vous de définir combien vous avez besoin pour atteindre la sérénité financière.

Pour ma part, j’accorde une grande importance à mes finances personnelles. Et j’aimerais dormir sur mes deux oreilles lorsque je pense à mon argent.

 

C’est pour cela que j’ai créé une épargne de sécurité équivalent à 6 mois de salaire.

Pourtant, cela m’a demandé plus d’effort. Mais je peux aujourd’hui dormir sur mes deux oreilles. Et je peux maintenant commencer à investir sans regarder en arrière.

Donc, demandez-vous quel montant vous permettra de vous sentir en sécurité.

Surtout…

Attention à vos ambitions ! Et ne mettez pas la barre trop haute.

Si vous avez un doute, visez une somme se trouvant dans l’intervalle de 3 à 6 mois de salaire.

 

2# Organiser son argent

Vous connaissez maintenant votre objectif. Vous pouvez commencer à préparer les outils pour l’atteindre.

La première étape : mettre de l’ordre dans vos finances personnelles.

Et pour cela, il existe un outil très efficace : le bilan financier.

Il vous permettra de vous rendre compte de votre situation financière actuelle et de corriger les anomalies présentes.

Ne négligez surtout pas cette étape. Sinon, vous risquez d’obtenir des résultats médiocres et d’embrasser le découragement à pleine lèvre.

 

Laissez-moi vous dire comment créer votre bilan financier.

Vous devez procéder par étapes :

  • Commencez par catégoriser vos dépenses (Courses, carburant, loisirs…) ;
  • Listez toutes vos dépenses des 3 derniers mois ;
  • Faites une moyenne de chaque catégorie de dépense.

Pour plus de détails, vous pouvez également consulter l’article que j’ai rédigé sur ce sujet. Celui-ci vous expliquera précisément comment faire un bilan des finances personnelles.

 

 

3# Optimiser ses finances

Une fois votre bilan financier en place, vous devez maintenant l’optimiser.

Car, l’étape suivante est d’optimiser votre bilan afin de redonner un petit coup de fouet à vos finances personnelles.

L’astuce, c’est de corriger toutes les petites anomalies que vous pouvez voir sur votre bilan financier.

  • Une dépense mensuelle inutile ? Supprimez-la ;
  • Des frais excessifs ? Réduisez-les ;
  • Des dépenses dont vous ne connaissiez même pas l’existence ? Adios !

Faites le grand ménage comme si vous deviez nettoyer votre maison le lendemain d’un jour de fête.

Et croyez-moi, vous trouverez obligatoirement un moyen d’optimiser votre situation.

 

Pour vous aider, voici quelques idées :

  • Vérifiez les frais de courses, de transport et d’abonnement. Dans la majorité des cas, ces trois charges mensuelles restent les plus faciles à réduire ;
  • Demandez des devis à des sociétés d’assurance pour vérifier que vous ne vous faites pas avoir avec vos assureurs actuels. Si vous trouvez un assureur moins cher pour la même prestation, vous savez ce qu’il vous reste à faire ;
  • Si vous disposez d’un abonnement à une salle de sport que vous n’utilisez pas depuis plus de 3 mois, supprimez-la ;
  • Vous payez plus de 50€/année de frais bancaire ? Supprimez ces frais en passant à banque en ligne ;
  • Vos achats « Loisir » sont supérieurs à 20% de vos revenus ? Réduisez ce taux progressivement.

 

 

4# Choisir son placement

Ça devient intéressant.

Vous disposez maintenant un bilan de vos finances personnelles. Et en plus, vous avez pris le temps de l’optimiser.

Et maintenant, vous devez choisir un placement pour votre future épargne de précaution.

Parmi les différents types de placement, vous pouvez choisir parmi les suivants :

  • L’assurance-vie : ce placement vous permettra pour combattre l’inflation. Mais, il présente un gros inconvénient : la liquidité. Contrairement aux idées reçues, il est parfaitement possible de retirer de l’argent d’une assurance-vie. Cependant, vous devrez tenir compte de la fiscalité, ce qui représente le point négatif. Évitez donc de mettre votre épargne sur une assurance-vie.
  • Le Livret de développement durable et de solidarité : ce livret d’épargne peut être utilisé comme compte-épargne. En revanche, son plafond est très bas. Avec sa limite de 12 000€, difficile de créer un fonds de sécurité équivalent à 6 mois de salaire si vous gagnez plus de 2 000€/mois. Le LDD peut donc vous convenir si votre objectif est inférieur au plafond de ce livret.
  • Le Livret A : c’est le placement par excellence pour créer votre épargne de sécurité. Son plafond de 22 950€ vous permettra de créer un bon fonds de sécurité. Il combine les meilleurs atouts de l’épargne de sécurité : la disponibilité, la liquidité et un plafond acceptable. Je vous conseille fortement d’utiliser ce placement.

Si vous ne disposez pas de LVA (Livret A), contactez votre établissement bancaire et demandez à votre conseiller d’ouvrir un compte-épargne.

 

 

5# Automatiser son épargne mensuelle

Vous avez votre placement à disposition ? Tant mieux.

Le meilleur reste à venir.

Vous devez maintenant automatiser vos versements mensuels.

Programmez un virement d’une partie de votre salaire depuis votre compte principal vers votre compte-épargne.

Quel montant mensuel devez-vous virer chaque mois ?

La réponse est simple. Cela dépend de votre bilan.

Faites la différence entre vos revenus et vos dépenses mensuels. Et vous aurez votre capacité d’épargne mensuelle. Virer une partie de cette somme (entre 70 et 80% de cette somme).

 


Exemple concret : vos revenus s’élèvent à 2000€/mois et vos dépenses mensuelles à 1600€/mois. Vous disposez donc d’une capacité d’épargne de 400€/mois. Dans ce cas, je vous conseille de virer 300€/mois sur votre compte et de laisser 100€ pour gérer les imprévus. Si aucun imprévu ne s’est présenté durant le mois, vous pourrez toujours épargner cette somme la veille de la paye suivante.


 

 

6# Admirez votre progression mois après mois

Voilà vous y êtes arrivé.

Vous avez lancé la machine pour créer votre épargne de précaution.

Il ne vous manque plus qu’à surveiller votre évolution.

Et c’est la partie que je préfère !

Prenez le temps chaque mois ou chaque trimestre d’aller jeter un œil sur votre livret d’épargne. Admirez les résultats de vos efforts et ressentez cette satisfaction. Il n’y a rien de mieux.

 

Et comme si cela ne suffisait pas, vous ressentirez un autre bienfait complémentaire.

En voyant votre épargne exploser, vous serez encore plus motivé à l’idée d’économiser. Cela vous aidera à être plus discipliné dans vos finances. En plus, vous aurez envie d’augmenter votre capacité d’épargne afin d’évoluer encore plus rapidement.

Lorsque vous avez envie, vous trouvez des solutions.

 

 

7# Utilisez votre épargne de précaution uniquement lorsque c’est nécessaire

Une fois que votre épargne de précaution évoluera, il y a un point que vous devrez garder en tête : vous devrez l’utiliser uniquement en cas de nécessité.

 

Mais quand devez-vous utiliser votre épargne de sécurité ?

En fait, la réponse est assez simple.

Il y a trois moments où vous serez amené à utiliser votre fond de sécurité :

  • Lors d’événements inattendus: c’est ce que vous avez l’habitude d’appeler les « imprévus ». Si une sortie d’argent ne faisant pas partie de votre budget mensuel se présente, c’est le bon moment d’utiliser votre fond de sécurité. Les amendes, réparations d’électroménagers ou de voiture en panne, restent de bons exemples.
  • Lorsque cela est nécessaire: vous risquez de finir à la rue ? De ne plus pouvoir aller travailler ? L’obtention d’une mise en demeure ? Ou la visite des huissiers ? Alors utilisez votre épargne de précaution !
  • Lorsque c’est urgent: dans certains cas, vous devrez régler certaines factures sous quelques jours. Et, avouons-le, c’est difficile de réunir plusieurs centaines d’euros en quelques jours. C’est là que votre botte secrète entre en jeu !

 

Mettez en pratique ces différentes étapes pour vous créer une épargne de précaution. Elles vous seront très pratiques pour ressentir une sérénité financière. Mais, attention. La patience reste votre meilleur atout. Il vous faudra plusieurs mois, voire plusieurs années pour obtenir une bonne épargne. Sans action, pas d’évolution.

Téléchargez votre tableau financier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *