Comment lutter contre les achats impulsifs đź’Ą

Les achats impulsifs sont de vrais freins pour vos finances.

Votre argent remplit les poches des commerçants. Et vous vous retrouvez avec des produits dont vous pouviez vous passer quelques heures avant.

La nourriture, des appareils de cuisine, des livres… nous avons tous nos petits caprices.

Mais, si vous faites partie de la team « poches trouées », vous savez à quel point c’est douloureux. Pour vous et pour vos comptes.

Et pourquoi vous devez arrêter. Même si c’est plus fort que vous.

Comment ?

Dans cet article je vous donne 3 astuces pour supprimer les risques de tentation.

Allons-y !

 

Imaginez…

Vous vous baladez en ville un samedi ensoleillé. Vous passez du bon temps. Sans stress.

En entrant dans un magasin, la vendeuse vous accueille chaleureusement.

Le lieu de vente a l’air pas mal. Les articles plutôt attirants. Mais, rien de bien délirant pour que l’un d’entre eux finisse dans votre panier.

Vous continuez donc à vous enfoncer dans les rayons. À regarder à droite, à gauche. À toucher. À tester. Ressentir les joujoux entre vos doigts. Analyser leur fonctionnalité. Admirer leurs couleurs.

Jusqu’au moment où…

Vous tombez sur celui qui vous appelle.

Sur celui qui crée chez vous… ce fameux coup de foudre.

Impossible de rentrer sans ce bijou. Que dis-je… votre précieux !

Votre première pensée : « Oh my god ! Mais c’est ce qui me manquait à la maison ! ».

La révélation !

Vous savez qu’acheter ce produit réduira votre capacité d’épargne. Si ça se trouve, vous ne l’utiliserez même pas. Il servira de ramasse-poussière dans l’un de vos placards.

Mais impossible de résister. Tant pis, pour votre porte-monnaie.

Vous sortez votre carte bleue. Passez en caisse. Et…

RĂ©alisez un achat impulsif.

 

Résultat ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge. Encore une fois, vous avez cédé aux dépenses impulsives.

Votre argent est resté dans l’espace de vente. Le vendeur rafle la mise. Et vous… vous rentrez chez vous dans le doute. Avec des regrets. Essayant de vous convaincre c’était l’affaire du siècle.

Mais, c’est trop tard.

Et, vous le savez : ce n’est pas la dernière fois.

 

Le problème avec les achats impulsifs…

 

C’est que cela vous nuit.

Comme une personne accro au sucre : ce n’est pas bon pour vous, mais c’est irrésistible. Vous avez besoin de votre dose.

Et, les effets secondaires restent douloureux.

 

1-   Les problèmes émotionnels

L’angoisse, les regrets, le stress, la peur de finir dans le rouge… et j’en passe. L’impact émotionnel est intense. Et surtout, atroce.

Le pire, c’est que vous avez tendance à chercher des excuses. À essayer de vous convaincre que l’acte d’achat était justifié.

Mais, non. Vous venez de jeter de l’argent par votre fenêtre. Et, vous le savez.

 

2-   Les problèmes financiers

Alors, là… c’est le massacre total.

Vous partez avec des difficultés financières ? Les mois suivants seront aussi agréables que la sensation de glisser des aiguilles sous vos ongles.

Votre argent est pris dans un tourbillon de problèmes :

  • Les dĂ©couverts bancaires
  • les paiements en plusieurs fois
  • la rĂ©duction de votre taux d’épargne
  • L’impossibilitĂ© d’épargner

De quoi avoir besoin d’un bon psychiatre pour se calmer.

J’entends même parler d’acheteurs, piochant dans les ressources dédiées aux études de leurs enfants. Tout ça pour profiter de « bonnes affaires ».

Du délire !

Les personnes souffrant d’achats impulsifs fréquents ont une devise : « je craque… et j’assumerais plus tard ».

Mais, ce n’est pas tout…

 

3-   La confiance en vous

Après une telle expérience, pensez-vous savoir gérer votre argent ?

Difficile de dire que vous êtes expert en la matière. Et, c’est normal.

Si vous craquez dès que vous entrez dans un espace de vente, c’est mort.

Comme d’habitude, vous rentrerez chez vous et… cacherez vos articles. Histoire que votre partenaire ne voit pas vos folies.

Pourquoi ?

Pour ne pas entendre que vous avez fait une bĂŞtise. Pour continuer Ă  nier. Pour vous voiler la face.

Pour… ne pas assumer.

Bref…vous avez encore du chemin avant de devenir financièrement serein.

Ce qu’il vous manque, ce n’est pas la méthode. Mais, l’état d’esprit.

 

Les méthodes qui ont fonctionné

Malheureusement, la majorité des solutions qu’on vous proposera vont échouer.

Peut-être même que vous avez déjà tenté de supprimer cette habitude maladive. Et ? Rien.

C’est normal.

CrĂ©er un budget, Ă©viter les points de vente, sortir le ventre plein ou utiliser des enveloppes restent des stratĂ©gies I-NU-TILES. Comme… euuh… comme… inutile.

C’est simple. Pensez-vous pouvoir éviter les commerçants de votre ville en longeant les murs ? Pouvoir manger sur le pouce en sortant ? Changer vos habitudes de consommateur ?

Impossible.

On ne répare pas un pare-brise en changeant les roues d’une voiture.

Si vous voulez stopper net les achats impulsifs, vous devez régler le problème à la source. Sans le combattre. Sans effort insurmontable.

Comment ? Regarder cette vidéo.

 

À vous de jouer : objectif « zéro achat impulsif »

Vous le savez maintenant : les dépenses impulsives sont de vrais poisons pour vos finances personnelles.

Si vous voulez augmenter votre capacité d’épargne mensuelle, commencez par là. Supprimez vos mauvaises habitudes. Détruisez-les. À coup de fusil à pompe.

Et repartez sur de bonnes bases.

Les soldes, les beaux packagings, les rabais et les codes promo ne doivent pas vous inciter à acheter. Vous êtes maître de votre navire. De vos compte-bancaires. Je dirais même… de votre vie.

Reprenez le contrĂ´le. Maintenant. Et gardez-le.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.